Vole ! Vole ! Vole !

IMG_6642.JPG

Vole ! Vole ! Vole !

Marche théâtrale
5 interventions théâtrales dans la nature
à répartir sur le chemin d'une randonnée

(adaptable en salle ou en rue)

Equipe de 4 personnes : un échassier, une comédienne, un musicien et un oiseleur


L'histoire :
L’Échassier accueille les marcheurs, et leur demande si ils ont croisé sur la route sa sœur.
La sœur de l’Échassier a quitté le village où l'on se moquait d'elle à cause de sa tête d'oiseau et de son goût pour la lecture.
Il recherche également son frère adoptif, L'Etranger. Celui-ci était arrivé au village après avoir fui la guerre, et avait été accueilli au village. Soupçonné à tort d'un cambriolage, il avait dû reprendre la route en pleine nuit.

Les Personnages :
L’Échassier, la Sœur, L'Etranger, Les Marcheurs (le public).

"Vous aies-je déjà parlé de ma sœur ?

Si vous saviez comme elle était. Tellement têtue. Et toujours le nez fourré dans les livres. Elle lisait  en marchant, le nez baissé vers les pages, elle avançait sans regarder droit. On avait peur qu’elle se cogne dans les murs ou dans les arbres : on la croisait à toutes heures, sur les chemins, le visage vers l’ouvrage, les petites mains serrées, crispées, sur le papier et les poings presque blanchis à force d’agripper le texte. Parfois elle disparaissait pendant des heures, elle se cachait pour dévorer ses histoires. Un jour, pour contrarier mon père, elle a commencé à dire : « Je me fiche de vos travaux de production, de vos idées de société, de vos commérages, de votre bienséance, de votre réputation, de vos calculs, de vos principes, et de vos préoccupations économiques. Je suis un oiseau. Je suis un oiseau. Je suis un oiseau. Je suis différente de vous. Je ne deviendrai pas comme vous. Fichez-moi la paix avec vos sottises ! » 

Et puis un jour, à force de lecture, ce qui devait nous arriver arriva, et le malheur s’abattit sur mon sang. Ma sœur se réveilla avec une tête d’oiseau. Son beau visage avait disparu. Il lui avait poussé une tête de corneille, un grand bec crochu. Ses yeux jaunes enfoncés étaient laids, ses narines frémissantes et humides, elle était devenue hideuse ! « Impossible à marier à présent ! criait mon père en tapant du poing sur la table et en roulant des yeux terribles. Trop de lectures, j’en étais sûr. Quel malheur, quel malheur ! Mon Dieu quel malheur ! » Mais ma sœur était fière et glapissait fièrement « Je vous l’avais dit ! Je vous l’avais bien dit que j’étais un oiseau. » Elle croassait sa joie, avec sa tête bête de corneille. (...)

Les enfants du village se moquaient d’elle et lui lançaient des pierres. « Hé tête de piaf ! Beuglaient-ils ! T’es bête, t’es moche ! T’es pas belle avec ta tête de corneille. T’es même pas une vraie fille avec tes sales bouquins et ton grand nez crochu ! » Moi, j’interdisais qu’on se moque de ma sœur et je menaçais de battre les gamins comme plâtre.

Les anciens étaient les plus tolérants. En dépit de son bec vilain, ils aimaient bien ma sœur et lui tapaient même sur l’épaule pour la faire sursauter quand elle passait près d’eux concentrée sur son livre. Les vieux ne la détestaient pas et rapportaient même parfois sous le tilleul les soirs d’été, quand l’eau de vie leur traversait le sang, qu’ils avaient connu un cas similaire d’humain-à -tête d’oiseau dans le village, lorsqu’ils étaient eux même enfants. Mon père, pour sa part, se désolait, mais elle avait toujours été son enfant préféré, et l’insolence de ma sœur l’exaspérerait autant qu’elle savait le ravir parfois, donc il n’osait pas la frapper."

 

Vole ! Vole ! Vole ! est une marche théâtrale interactive, destinée à la diffusion en pleine nature, si possible sur les chemins (randonnée, jardins...). Le spectacle peut se dérouler sur une journée entière, avec pique-nique le midi pour les randonneurs. (3 scènes le matin / 2 scènes l'après-midi).

Les séquences se décomposent comme suit :

ESCALE 1 : L’ÉCHASSIER
Scène d'exposition : premier monologue de l’Échassier (Théâtre sur échasses)

ESCALE 2 : VOIX DE VILLAGES
Création sonore réalisée en amont de la représentation à partir des voix des habitants du territoire + deuxième monologue de l’Échassier (théâtre) + arrivée de la Soeur à tête d'oiseau (jeu masqué )

ESCALE 3 : LE FORUM
Débat avec le public autour des thèmes des choix de vie, de la différence, du regard des autres...

ESCALE 4 : LES HAÏKUS
Atelier Haïkus avec le public (les haïkus seront lus en direct dans la scène suivante)

ESCALE 5 : LE BANQUET
Scène finale de retrouvaille entre tous les personnages autour d'une grande table dans un champ.
La Sœur est jouée par une corneille, L'Etranger est joué par un oiseleur. Ils sont accueillis par l’Échassier.
Lecture au micro des Haïkus écrits par les spectateurs + "Lettre de la sœur".

PRESSE : L'Echo
"Sous un soleil de plomb,184 personnes ont marché sur des chemins particuliers ce lundi 15 août de Giat à Flayat. Des sentiers de rencontres de musiques, de théâtre, d’arts sur lesquels les randonneurs ont été invités à réfléchir, à se détendre, à prendre de la hauteur. 
La compagnie Radio Théâtre leur a raconté des histoires dans une histoire : celle d’une fratrie libre, mais jugée et épiée parce que son chemin diffère de celui de la norme. 
Une journée, une ode à la tolérance, à la liberté, au détachement, rafraîchissantes en cette période brûlante."

Vole ! Vole ! Vole !

Comédien et échassier : Frédéric Périgaud
Comédienne : Emilie Barrier
Musicien: Bastien Desvilles
Oiseleur : Tristan Plot (A Vol d'Oiseau)
Corneille : Bayo

Production : Compagnie Radio Théâtre
Coproduction : Pays'Sage